Pierre Coric


Chaos, systems and vibrations
Maya is currently in Folleux

pierre.coric.lg@gmail.com
instagram

Ça aurait la longeur d'un trait bleu - 2022

EN

Shown during the festival Mois Multi, Quebec City, 2022

Ça aurait la longueur d’un trait bleu’ is an installation project mixing kite flying, photography, mechanical printing and textile assembly. The work involves both sides of the ocean and everywhere in between, with the help of sailboats and airplanes.

A kite carries a camera, throws a glance towards the sea from up there in the sky.
Then a machine prints this body of water as a stretch of blue ink.
This line floats in space and divides it.

No matter how complex our techniques or how hard we work, the distances we have to cover are incompressible: they remain. And sometimes, we pass through them.
The world seems at once gigantic and tiny.
It could be the length of a blue line.

Interview about it, in French
Thanks to Werktank and Recto-Verso for this production.
Thanks to Patrick Méheust for the drone pictures.

FR

Montré au festival Mois Multi, à Québec, en 2022

Ça aurait la longueur d’un trait bleu est une installation alliant pilotage de cerf-volant, photographie, impression mécanique et assemblage textile. Elle est élaborée d’une rive à l’autre de l’océan, par-dessus celui-ci, en bateau à voiles et en avion.

Un cerf-volant emporte une caméra, fait voler un regard pour voir la mer depuis le ciel, puis une machine imprime cette étendue d’un trait d’encre bleue. Ce trait flotte dans l’espace et le divise.

Peu importe la complexité de nos techniques ou l’étendue de nos efforts, les distances à parcourir sont incompressibles. Elles demeurent et, parfois, nous y passons. Le monde paraît à la fois immense et minuscule. Ça aurait la longueur d’un trait bleu.

Interview
Merci à Werktank and Recto-Verso pour cette production.
Merci à Patrick Méheust pour les images aériennes.